ChiroEnergétiC by Marine Garcin
Chiropracteurs à Lyon
 
 
Indisponible aujourd'hui
 
09 83 32 37 77
 
23 Rue Félix Jacquier, 69006 Lyon

Les blessures chez les sportifs

Sport

Parce que le sport en compétition devient de plus en plus intense, les athlètes sont à la recherche de nouvelles techniques de traitement pour booster leur potentiel. 

A chaque jeu olympique depuis les JO de 1980, une équipe officielle de chiropracteurs est assignée à l’équipe des USA. La montée de l’intérêt du sport et du fitness depuis ces dernières années a produit une augmentation de l’intérêt des athlètes pour la chiropraxie.

L’importance d’avoir une spécialisation dans le sport est de connaître dans les moindres détails le corps du sportif, les contraintes rencontrées et ses attentes.

Une analyse complète et précise sera effectuée afin de déterminer le schéma de blessures. Pour cela il est important de connaître les principales blessures rencontrées dans chaque sport, à chaque poste si c’est un sport collectif. Il est primordial de bien décomposer le mouvement, spécifique à chaque sport afin de savoir quelles chaines musculaires et quelles articulations peuvent être touchées dans le cas d’une blessure. L’important après est de stabiliser afin de prévenir puis enfin d’optimiser les performances. Comment fait-on ? On rend le corps de plus en plus symétrique, avec un influx nerveux libre de toute interférence.

À chaque sport ces blessures.

Le tennis et les sports de raquette

  • Tennis elbow : épicondylite latérale
  • Tendinite du poignet
  • Entorse du poignet
  • Tendinite du tendon d’Achille
  • Pubalgie

Le ski et le snowboard

58% des blessures concernent les hommes. La plus haute incidence est retrouvée chez les enfants et les adolescents. 22% des blessures peuvent entrainer une perte de connaissance.

Dans 57% des cas ses blessures sont dues à une erreur personnelle.

Au ski, deux causes de blessure :

  • les chutes (67%) causant des blessures au membre inférieur : contusions, entorses, atteinte du genou : ligament croisé antérieur, atteinte méniscale, ligament collatéral du genou
  • les collisions (17%) causant des blessures au niveau de la tête : traumatisme crânien, commotion ou hématome épidural, entorse cervicale

Au snowboard : Les blessures concernent beaucoup les poignets : entorse ou fracture du poignet. Chez les compétiteurs en revanche : beaucoup de traumatismes des genoux et du dos.

La natation

  • L’épaule et le genou sont les deux articulations principalement touchées :
  • Plus de 40% des nageurs souffrent de l’épaule : l’articulation glénohumérale et l’articulation acromio-claviculaire sont sur-utilisées créant une instabilité
  • Les tendinites très fréquentes notamment des muscles adducteurs et rotateurs internes
  • Le rachis cervical et lombaire peuvent poser problème avec l’apparition de douleurs et de lumbago

Le cyclisme

  • Cervicalgie
  • Lombalgie
  • Douleurs aux ischiojambiers
  • Syndrome de l’essuie glace
  • Tendinite du tendon rotulien
  • Syndrome rotulien
  • Traumatisme du genou
  • Névralgie : canal carpien
  • Endofibrose iliaque externe due au frottement de la selle

Le jogging

  • atteintes musculaires : crampe, claquage des ischiojambiers
  • syndrome de l’essuieglace
  • Tendinite d’Achille
  • Syndrome des loges
  • Périostite
  • Entorse de cheville
  • Gonalgie
  • Fracture de fatigue du pied
  • Syndrome rotulien
  • Syndrome du piriformis

La gymnastique

  • les blessures aiguës les plus fréquentes :
    • Entorse de la cheville
    • Entorse des ligaments des genoux
    • Blessures des tissus mou du pied : aponévrosite plantaire
    • Entorse du coude, poignet et de la main
    • Lésion de la coiffe des rotateurs
  • Les blessures chroniques les plus fréquentes :
    • Low Back pain : lumbago, lombalgie, spondylolyse : l’hyperextension répétée du rachis lombaire est la cause et elle augmente les douleurs dans cette région
    • Inflammation de la coiffe des rotateurs
    • Syndrome de conflit nerveux au niveau du poignet : canal carpien, canal de guyon
    • Douleur du tendon d’Achille
    • Fracture de stress du pied
    • Blessures musculaires : crampes, claquages, contusions

Le rugby et Football américain

  • 60% des blessures touchent le membre inférieur avec une prédominance de blessures musculaires (contusion, claquage des ischiojambiers), atteinte des muscles du mollet. Puis nous avons des atteintes articulaires et ligamentaires : atteinte méniscale ou du cartilage du genou, atteinte du ligament collatéral médial, douleur du tendon d’Achille
  • 3040% des blessures touchent le membre supérieur : entorse des doigts, blessure de l’épaule : dislocation de l’épaule, lésion acromio-claviculaire, atteinte de la coiffe des rotateurs
  • Moins de 10% des blessures concernent le rachis : lombosciatiques, très rarement des lésions cervicales

Le football

Le volleyball

  • Entorse des doigts
  • Luxation de l’articulation métacarpophalangienne
  • Atteinte de la coiffe des rotateurs
  • Tendinopathie du long biceps
  • Atteinte du nerf susscapulaire due aux mouvements répétés en adduction et rotation interne de l’épaule
  • Entorse externe de la cheville
  • Tendinite rotulienne
  • Syndrome rotulien

Le handball

  • Entorse des doigts
  • Disjonction ou luxation acromioclaviculaire
  • Instabilité de l’épaule
  • Douleurs chroniques de l’épaule
  • Instabilité rotulienne
  • Douleurs et blessures musculaires du membre inférieur
  • Entorse de cheville
  • Tendinite du tendon d’Achille

Le Basketball

  • Entorse de cheville : la plus fréquente
  • Entorse du genou souvent sur le ligament latéral externe
  • Entorse des doigts
  • Luxation de l’épaule
  • Disjonction acromioclaviculaire
  • Tendinite du quadriceps
  • Tendinite du tendon d’Achille

Les sports de combat, et arts-martiaux

  • Douleur intervertébrale
  • Entorse cheville
  • Entorse des orteils
  • Fracture costale
  • Luxation de l’épaule

Les blessures principales rencontrées dans le sport

Les lésions de la colonne vertébrale dans le sport :

            La demande est d’autant plus importante que le sport compte aujourd’hui près de 10 à 15% de lésions sévères du rachis. L’incidence des lombalgies chez les athlètes professionnels est de plus de 75% par an.

            Morley a examiné l’efficacité des manipulations vertébrales et du membre  inférieur sur les lésions chroniques des sportifs de haut niveau. Il a trouvé une restauration de la mobilité articulaire et une réduction des triggers points (TP) accompagné d’une diminution significative des douleurs. Les manipulations tout comme le traitement des TP est central dans le traitement chiropratique.

Nous retrouvons dans cette catégorie :

  • Traumatismes crâniens
  • Fractures de côtes : essentiellement entre K5 et K10 qui correspond à l’insertion du muscle serratus anterieur. Le repos d’un mois minimum constitue la base du traitement
  • Lombalgie, lombosciatique, sciatique, cruralgie, cervicalgie, névralgie cervicobrachiale N.C.B., dorsalgie, névralgie intercostale…
  • Lombalgie du jeune sportif : incidence très marquée des douleurs lombaires chez les jeunes sportifs. Ce la concerne 33% des adolescents de plus de 13 ans. Il est encore plus important de surveiller la colonne pendant les phases de croissance lorsque la colonne est mise à rude épreuve

Le traitement des blessures des extrémités

En effet plus de 95% des chiropracteurs ajustent les extrémités et près de 46% des patients reçoivent ce type de traitement. De plus 76% des chiropracteurs utilisent une approche pluridisciplinaire en ajustant le rachis et les extrémités.

En parcourant une revue de la littérature concernant le traitement chiropratique du membre inférieur nous voyons que le traitement chiropratique peut s’appliquer dans la majorité des pathologies non symptomatiques du membre inférieur.

Blessures du membre inférieur :

  • bursite
  • douleur dans la région inguinale, triangle fémoral
  • tendinopathie des muscles ischiojambiers
  • syndrome de la bandelette iliotibiale ou syndrome de l’essuie-glace retrouvé chez les coureurs
  • tendinite du moyen fessier : fréquent chez les sportifs, mais aussi chez les personnes qui piétinent beaucoup
  • tendinite des adducteurs : retrouvé chez les footballeurs, les cavaliers où suite à un accouchement
  • algoneurodystrophie et traumatisme articulaire

La cheville :

  • Les blessures les plus courantes dans le sport. La proportion est de 5.23 chevilles blessées pour 10.000 athlètes
  • Les basketteurs sont les plus exposés
  • Dans 51% des traumatismes de cheville, il est nécessaire d’arrêter l’activité pendant 7 jours, 34% des cas nécessitent un arrêt entre 7 et 21 jours et 11% des cas un arrêt supérieur à 22 jours
    • Types de blessures :
      • 90% des entorses de chevilles sont des entorses externes qui concernent le ligament latéral externe de l’articulation talocrurale. Ce ligament regroupe 3 ligaments : le ligament talo-fibulaire antérieur, le ligament calcanéo-fibulaire, le ligament talo-fibulaire postérieur
      • Cette entorse survient lors d’une torsion en inversion avec une flexion plantaire forcée : retrouvé fréquemment au basketball, handball, volleyball et football
      • Entorse chronique en inversion 
      • Entorse en dorsiflexion forcée : les malléoles ont été séparées. La membrane interosseuse a été étirée. Le ligament tibiofibulaire antéro-distal est touché
      • Entorse en éversion : douleur sur le ligament tibiofibulaire antérieur
      • Ténosynovite des fibulaires : lésion rare
      • Ténosynovite tibialis postérieur : douleur médiale au niveau du mollet et de la maléole interne, avec gonflement possible
      • Ténosynovite flexor halluxis : douleur face postérieure de la cheville, talon et voûte plantaire, douleur sur la face interne de la malléole interne
      • Syndrome du tunnel tarsien : douleur partie médiale de la cheville avec une irradiation plantaire. C’est une neuropathie intéressant le nerf tibial postérieur
      • Tendinopathie tendon d’Achille
      • Rupture Tendon d’Achille
      • Bursite rétroachilléenne : la douleur est située en arrière du tendon d’Achille. La flexion plantaire est douloureuse.
      • Les fractures de fatigue : causes : âge, chaussures mal adaptées, entrainements intensifs, contraintes excessives sur un os fragilisé

Il existe, par exemple, des protocoles dans la prise en charge de :

 

  • entorse chronique de cheville
  • syndrome de la bandelette iliotibiale
  • la réhabilitation postchirurgicale d’un LCA
  • les lésions musculaires chroniques
  • les douleurs de l’aine

les lombalgies chroniques et douleurs chroniques de la jambe

Les blessures du membre supérieur :

  • L’épaule :
    • Lésion acromioclaviculaire : rugby, football américain
    • Instabilité de l’épaule
    • Syndrome de la coiffe des rotateurs
    • Tendinite du supraépineux
    • Ténosynovite du long biceps
  • Le coude :
    • Tennis elbow (épicondylite latérale) : extenseurs du poignet
    • Golfer’s elbow (épicondylite médiale) : fléchisseurs du poignet
    • Compression du nerf radial : augmentation de la douleur en extension du bras, diminution en flexion. Souvent confondu avec une épicondylite récidivante
    • Hygroma
    • Syndrome du rond pronateur : douleur aigue sur la face antéroexterne de l’avant bras. Souvent rencontré au tennis et au squash
  • Poignet et main :
    • On rencontre ses blessures le plus fréquemment au rugby, au golf, au ski et à la boxe
    • Entorse du pouce
    • Fracture du scaphoïde
    • Ténosynovite de De Quervain
    • Syndrome du canal carpien : cyclisme, moto, barre de triathlon, gymnastique
    • Canal de Guyon

De plus la chiropraxie utilisent des techniques très diverses d’approche telles que :

  • Les ajustements biomécaniques
  • Les massages
  • Les étirements
  • La détente musculaire par TP
  • Les exercices de stabilisation
  • La cryothérapie
  • Le renforcement musculaire
  • La mobilisation articulaire

Les entraineurs sont d’accord pour dire que la chiropratique a une formation spécialisée dans les ajustements de la colonne vertébrale. La prise en charge des sportifs de haut niveau dans un club nécessite tout de même une formation complémentaire spécifique au sport.

Il existe une forte demande des sportifs, avec une incidence élevée de blessures notamment en terme de lombalgie.

Nous avons présenté en détails les blessures rencontrées chez le footballeur (voir article), basées sur des recherches scientifiques et mon expérience clinique. Ces blessures sont retrouvées dans de nombreux autres sports collectifs et individuels mais cela permet de comprendre les différents mécanismes de blessures musculaires ainsi que les différentes atteintes articulaires


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.